W7
Prix sur demande Viager occupé
superbe appartement T3 (77M+) avec belle terrasse (30M+)vue mer plein sud ouest couple légitime (2 têtes) 85 ans révolus, ce domicile est un excellent placement et une rare opportunité dans une résidence sécurisée et de très bon standing le logement sera acté avec un garage clos ainsi qu'un emplacement externe
Plus de détail 
Outils de simulation

 

calculer un viager occupé V4  

 Calculer un viager libre V5

  calculer viager sans rente 

 vente à terme V1

    Un viager pour la vie

Le viager et vous?

Aujourd'hui, 10% de la population a plus de 75 ans et à horizon 2050, la population des plus de 60 ans sera multipliée par deux et des plus de 85 ans sera multipliée par 4. Le viager est un investissement socialement responsable et intergénérationnel.

Le bon âge pour vendre en viager se situe entre 75 et 85 ans car après cet âge, le bouquet comme la rente viagère atteignent de tels montants que le risque n’est pas acceptable pour l’acquéreur, qui peut avoir à payer beaucoup plus que ce que l’espérance de vie laisser supposer.

Un viager pour la vie
viager immobilier et débirentier

Débirentier et le viager

 

C'est l'acheteur d'un bien immobilier (studio, appartement, loft, maison, manoir, chateau, terrain,...)

 

Le débirentier désigne la personne qui doit payer la rente viagère

 

Devenir propriétaire avec un apport réduit

Le viager peut constituer un moyen de devenir propriétaire avec un apport personnel réduit, à condition qu’il existe un écart d’âge d’au moins 20 ans entre le crédirentier ( le vendeur) et le débirentier (l’acheteur). Le prix de vente étant constitué d’un capital appelé bouquet et d’une rente viagère, versée périodiquement au vendeur ( crédirentier ) jusqu’à sa mort. Cette formule permet d’acquérir un bien immobilier (une maison, un appartement, un terrain, …) sans être limité par la règle du taux d’endettement appliqué par les établissements financiers comme les banques (33% des revenus de l’emprunteur). Enfin, du fait de l’aléa qui gouverne ce type de transactions immobilières, l’acheteur, c’est-à-dire le débirentier peut espérer faire une « bonne affaire ».


Articles, définitions, fiscalité